La bibliothèque et Facebook

10 05 2009

Inutile de s’étendre sur la présentation de Facebook, réseau social populaire qui ne peut pas nous laisser indifférent. Entre adhésions et contestations massives, Facebook poursuit son petit bonhomme de chemin, avec plus ou moins de pertinence. L’objet de ce billet n’est pas d’expliquer pourquoi Facebook est devenu indispensable ni pourquoi il faut le bannir. Il s’agit plutôt de montrer comment une bibliothèque peut utiliser cet outil.

Facebook

  • Un outil de marketing

Facebook s’avère être un « outil de marketing gratuit qui permet de rejoindre un très large public » et d’aller au devant de l’usager. Ce que développe le billet de Touria Fadaili sur l’Espace B : « Facebook : une nécessité pour les bibliothèques » ? Cet espace social est un nouvel lieu de rencontre dans lequel il est possible d’installer des fils RSS, des favoris Delicious, des applications Facebook de type « Livres » ou « lecture », des sélections de liens, des forums…

  • Un espace de rencontre

Facebook doit être complémentaire au site dit officiel de la bibliothèque : Le contenu « web 2.0 » sera différent de ce que la bibliothèque offre déjà sur son site web. Il est l’occasion d’une rencontre entre les utilisateurs et les bibliothécaires.

La bibliothèque trouve un moyen supplémentaire d’écoute de l’usager et peut surveiller son image. Ainsi, les avis s’échangent entre les membres du groupe « BPI » pour s’accorder sur le fait que l’endroit le plus calme de cette bibliothèque est le troisième niveau. Vacataire depuis peu à la BPI, installée à ce même niveau, j’apprends que des étudiants de médecine aiment s’installer en littérature ou en histoire géo, que des hypos et des khâgneux y préparent leurs colles… et me voici assise au bureau de renseignement, un sourire de bienveillance au coin des lèvres. Je comprends maintenant pourquoi autant d’étudiants me demandent s’il est possible d’arpenter plusieurs niveaux avec les documents de la BPI : « Et heuuu… je peux prendre des livres au niveau 2 et les emmener au niveau 3 ? »

  • Un espace souple

L’espace facebook entraine une stratégie Bibliothèque 2.0 à travers l’exploitation des outils web2.0 et des mises à jour plus fréquentes que sur un site web traditionnel de bibliothèque. N’oublions pas que les membres du groupe interviennent pour poser articles, avis, photos et videos.

  • Un outil déjà connu, qui fonctionne

L’article « facebook ou comment gagner sans innover » sur le bog Web2.0Rules présente brièvement les raisons du succès de facebook qu’ils considère comme une magnifique leçon d’entreprenariat.

  • Quelques précautions à prendre

Une certaine image de la biblothèque est véhiculée à travers facebook. Aussi, il est nécessaire de « surveiller » les usages du réseau, en vérifiant les informations mises dans la session et en étant attentif aux « actions » des membres du groupe. Notre Bibliomancienne, à travers sa propre sélection, nous dirige vers l’article « Facebook : comment protéger votre identité? 13 tutoriels« .

  • Déjà présents !

Vous trouverez sur Facebook : la Bpi, la Bnf, la bibliothèque de Montréal

Publicités

Actions

Information

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :